01.jpg02.jpg03.jpg04.jpg05.jpg06.jpg06b.jpg07.jpg08.jpg09.jpg

Les Rivières

 

 

pêche à la mouche en rivière

 

Le domaine piscicole de la région des mille étangs est très varié. Sa position en amont de bassin versant de plusieurs affluents de la Saône (l’Ognon, le Breuchin, la Lanterne), classés en première catégorie, garantit une grande qualité de ses eaux illustrées par la présence d’espèce très sensibles : l’écrevisse à pattes blanches, le chabot, la truite fario… Les ambiances ressenties le long de ces petites rivières des versants occidentaux des Vosges saônoises sont à la fois mystérieuses et reposantes. On glisse en sous-bois sur les feuilles mortes, accompagnés par les effluves de champignons, de bois mort et de terre, et chaque touffe de mousse est une invitation à la sieste. La lumière qui arrive au sol est découpée par les branches de sapins ou de hêtres pour former des tableaux dignes des plus beaux contes de fées.

 

rivières en franche comté rivières en franche comté

 

pêche à la mouche en rivière

 

Un peu plus en aval, l’Ognon s’assagit et prend de l’ampleur pour devenir une rivière à carnassiers dont la renommée dépasse largement les frontières de la Franche-Comté. De très gros brochets y sont pris chaque année. La Haute-Saône possède en effet un réseau de deuxième catégorie important notamment sur les rivières de la Lanterne, l’Ognon et la Saône avec des populations de carnassiers importantes.

 

rivières en franche comté rivière du Breuchin

 

L’Ognon est répertorié par le magasine Pêche Mouche parmi les « 100 meilleures rivières françaises ».

Extrait du Pêche Mouche n°73 de juillet-août 2009 :

« C’est une rivière mythique pour les pêcheurs de carnassiers dans sa partie aval, mais ce que l’on sait moins, c’est que l’Ognon est une merveilleuse rivière à salmonidés dans sa partie amont, vers Lure. Et pourtant les moucheurs venant en Franche-Comté l’ignorent. Il prend sa source vers le Ballon d’Alsace, il devient rapidement intéressant. De Mélisey à Villersexel, de beaux parcours se succèdent, richement peuplé en truites et ombres. Il roule des eaux sur un lit de graviers, de blocs et de galets et alterne les courants rapides, peu profonds, avec des secteurs plus calmes. La pêche est intéressante en juillet, un peu moins en août, en nymphe et même en sèche. Les mouches efficaces sont les classiques de Franche-Comté ainsi que les oreilles de lièvre et les petits palmers gris. D.M. »

 

rivières en franche comté rivières en franche comté

 

Egalement dans le Pêche Mouche n°62 de septembre-octobre 2007 (Auteur : Grégory Treille) :

« On oublie souvent la Haute-Saône pour la pêche à la mouche. Pourtant, ce département de Franche-Comté n’est pas en reste pour ce qui est du réseau hydrographique. L’Ognon, le Breuchin, la Reigne sont de magnifiques petites rivières à pêcher à la mouche. A Mélisey, non loin de Luxeuil-les-Bains, l’Ognon est une très belle rivière aux eaux granitiques caractéristiques de la région. Les berges sont boisées, l’eau est claire et propres mais les fonds sont assez sombres. La nymphe à vue est tout à fait envisageable par temps clair. Vous trouverez une intéressante population de truites et d’ombres. Le maître des lieux est ici Laurent Jeudy, qui connaît chaque caillou de l’Ognon. C’est en sa compagnie que j’ai découvert des secteurs dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Certaines zones de gorges froides parsemées de fougères présentent une végétation si luxuriante que l’on se croirait parfois en Nouvelle-Zélande. Sur cette portion de l’Ognon, quand le soleil est au beau fixe, vous observerez toujours des gobages minuscules sur les bords. Ne vous fiez pas aux apparences car se sont souvent de belles truites rayées qui gobent. L’Ognon est aussi une belle rivière pour pêcher les ombres communs qui mouchent facilement sur la mouche du pays, la French Tricolore, chère à Henri Bresson. Si les gobages sont absents, vous pouvez toujours pêcher l’eau. Il est rare de ne pas faire monter des ombres en peignant les petits courants à faible hauteur d’eau. Les salmonidés de Haute-Saône ont souvent la tête en l’air et le pêcheur en mouche sèche sera comblé. L’autre avantage de l’Ognon est de pouvoir pêcher des kilomètres de rivière sans voir d’autres pêcheurs. Un luxe à l’époque des parcours surpêchés. »

 

coup du soir sur le Breuchin

Haut de page

 

Joomla templates by a4joomla